[Portrait] Malou – Comment j’ai trouvé ma voie

Portrait - Trouver sa voieIl y a deux mois, je vous disais Comment trouver sa voie.
C’est un vaste sujet très intéressant, avec plusieurs réflexions et toujours d’actualité – pour moi. Encore plus aujourd’hui j’ai l’impression en regardant les nouvelles et les statistiques. De plus en plus de gens décident de changer de vie pour suivre vraiment leur voie, leurs envie. Et c’est beau à voir.

Le temps où il fallait rentrer dans des cases, se fondre dans la masse semble, petit à petit, terminé. En tout cas, on s’autorise plus à faire ce que l’on veut vraiment et peu importe l’extérieur.

Aujourd’hui, toujours dans ma réflexion sur « trouver sa voie », je vous propose de faire la « connaissance » de Malou. Une jeune femme fort inspirante avec qui j’ai justement échangé sur la question de la voie. Du coup, au lieu de garder ça entre nous, je lui ai proposé de répondre à quelques petites questions et de les partager ici. Pour vous motiver si vous douter, vous inspirer comme elle l’a fait avec moi.

Il n’est jamais trop tard pour trouver et suivre sa voie. Mieux vaut tard que jamais.

Coucou ! Une petite présentation ?

Bonjour, je m’appelle Malou, j’approche des 28, je suis encore étudiante et je travaille à côté dans un musée.

Peux-tu parler de ton parcours ?

Mon parcours scolaire est, de manière générale, plutôt laborieux. J’étais pas tellement première de classe, plutôt celle du fond qui fait quelques conneries. Paradoxalement j’ai toujours eu en moi un désir très élevé d’accomplissement, une quête personnelle très forte, des questions existentielles se sont très vite posées à moi. J’avais un schéma familial pas simple comme beaucoup, mais j’ai compris, bien plus tard, que ces difficultés que j’avais étant plus jeune m’ont donné la force et l’ambition que j’ai, aujourd’hui, de m’accomplir.

Est-ce que tu as un rêve ?

Mon rêve, c’est très simple. Faire ce qui me paraît être le plus juste, le plus droit à l’instant T, c’est être en accord avec moi-même. Ma passion a toujours été les arts vivants. J’ai eu la chance de le découvrir très tôt. Pendant beaucoup d’années, j’ai considéré ce rêve comme possible mais aussi paradoxalement comme inatteignable. Mon rêve est aussi celui d’être heureuse (comme tout le monde je pense) mais il commence (pour moi) par l’écoute et la réalisation de soi.

Comment est-ce que tu as compris que c’était ta voie – les arts vivants ?

J’ai compris que c’était ma voie et aussi ma foi – tous les moments où j’ai été voir un spectacle (danse et théâtre) et où tout mon corps était littéralement parcouru de frissons, et toutes les fois où j’ai joué … Notamment la toute première pièce .. réalisée au lycée .. j’étais en état de trans totale, c’était incroyable; là j’ai su ! C’est une énergie très forte, c’était indéniable, et là on fait corps avec tout, c’est magique. Ce sont des grands moments de joie, et ça se confirme lorsque le public vient t’en parler après.

Est-ce que tu as rencontré des obstacles pour y arriver et concrétiser ton rêve ?

Des obstacles, oh que oui, et le plus grand a été : moi-même, j’en étais même venue à tout arrêter .. je cherchais une autre voie, tout en étant persuadée quand même que je ne pouvais/voulais pas faire autre chose que d’être présente et active aux arts vivants. Je ne me voyais vraiment pas ailleurs.
J’ai pendant un temps tout arrêté et au moment où je me suis totalement détournée du théâtre j’ai eu la chance de faire une rencontre qui a été un choc. A partir de ce moment là, j’ai dû tout réapprendre à commencer par accepter d’être et d’assumer ce que je suis, mes choix, mes envies. A partir de là j’ai accepté d’avoir les arts dans ma vie beaucoup simplement et sereinement.

Pour finir, est-ce que tu as des conseils pour celles et ceux qui cherchent, ne trouvent pas leur voir ?

Le conseil que je donnerais aux uns et aux autres c’est d’écouter/ de voir ce que la vie vous apporte. rester positif ! Si vous ne savez pas ce qui vous plaît, alors soyez attentifs, curieux, c’est le meilleur moment. Ne pas s’inquiéter bien sûr sans trop subir cette pression de savoir absolument ce qu’on veut faire. Il faut prendre ça avec philosophie.

 

Malou est quelqu’un avec qui j’ai adoré échangé. Et chose rare, moi qui ne suis pas très bavarde, la première fois que je l’ai rencontrée, j’ai discuté et discuté. Rencontrer quelqu’un avec qui on partage les mêmes idées, réflexions sur la vie et soi c’est rare. Quelqu’un qui puisse nous comprendre et nous apporter de l’énergie. En voyant son parcours, j’ai arrêté de culpabiliser, j’ai arrêté de me dire « il faut absolument que je trouve ma voie !! »

Et nous sommes d’accord sur le fait qu’il y a des gens pour qui leur voie est évidente et que pour d’autres non. Mais que si c’est le cas, il ne faut pas s’inquiéter, notre voie est là et il nous suffit juste d’ouvrir les yeux et d’oser.

Malou a repris ses études de théâtre à la rentrée et elle poursuit donc aujourd’hui sa voie. Je lui souhaite de réussir et de s’épanouir, sur scène et dans la vie !

Envoyer des good vibes !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Une autre lecture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.