[Portrait] Fab – Comment j’ai trouvé ma voie

[Portrait] Comment j'ai trouvé ma voie par Fab (via mypoplife.fr)En octobre j’écrivais un article sur Comment trouver sa voie. Et puis l’idée de faire des portraits sur ce sujet a suivi.
En décembre, Malou intervenait le temps de nous parler de son vécu à elle et comment elle avait trouvé sa voie dans le théâtre. Elle m’avait beaucoup inspirée et motivée quand je l’ai rencontrée il y a 1 an.

Aujourd’hui, et comme prévu, je vous propose un nouveau portrait. D’un jeune homme tout aussi motivant et inspirant, avec qui j’ai beaucoup aimé échanger. Son parcours, il le raconte ici, son rêve et les obstacles qu’il a rencontrés pour y parvenir. Il a la classe, du talent et il parle (écrit) très bien !

Et n’oubliez pas, il n’est jamais trop tard pour trouver et suivre sa voie. Mieux vaut tard que jamais !

Portrait Fab - Comment j'ai trouvé ma voie (via mypoplife.fr)
Salut, c’est Fab j’ai 25 ans et aujourd’hui j’ai décidé de franchir le pas …

Après des années de remise en question et d’errance scolaire, j’ai enfin pris mon courage afin d’essayer de vivre de ma passion et m’épanouir dans ce que j’envisage d’entreprendre.

Toute mon enfance et surtout durant mon adolescence, j’ai été élevé dans une éducation assez stricte et fermée, très portée sur la réussite scolaire. Ayant grandi dans ce mode de pensée avec pour modèle des oncles et tantes, ayant forcément poursuivi de longues et brillantes études, pour mes parents ma voie était déjà toute tracée. Il n’ y avait donc pas de discussion possible …

Même si l’intention était bonne de leur part, cette réussite qui m’était imposée a causé quelques troubles et un sentiment d’incompréhension chez moi. Malheureusement pour mes parents, j’ai fait la rencontre très tôt de ce qui a toujours été ma passion : la danse.

Tout a commencé aux alentours de mes 5-6 ans quand j’ai découvert les premières vidéos de Michael Jackson. Puis c’est allé progressivement, c’est au collège en classe de 6ème que je m’inscris à l’atelier Danse Hip Hop du collège et la c’est une révélation : je m’éclate, je m’épanouis, je savoure, je suis dans mon élément.

C’est ainsi que je continuais à pratiquer la danse en parallèle de mes cours et les années se sont suivis, et j’arrive ainsi au lycée, où je passe le bac que je rate une première fois, mais je finis par l’obtenir. N’ayant jamais considéré les voies artistiques comme un véritable domaine professionnel, ceci dû à mon éducation et aux mises en gardes incessantes de mon entourage, je me suis perdu pendant 2-3 ans à errer de Fac en Fac.

Aujourd’hui j’ai enfin décidé de me reprendre en main et de me donner les chances d’y arriver. En investissant sur moi, en travaillant autant que nécessaire afin d’arriver à mon objectif, vivre totalement de la danse, ma passion.

Dans l’idéal, mon rêve serait de danser pour un ou une artiste de renommée internationale, avec le travail je pense que tout est possible. Mais bon un artiste français c’est bien aussi.

Vu que je n’ai pas encore atteint mon rêve je rencontre encore des obstacles aujourd’hui. Dans un premier temps parce que je n’ai malheureusement pas pris certaines décisions au bons moment, je suis un peu âgé pour une école de danse. Je dois aussi travailler à côté de mes cours de danse pour pouvoir me les payer et vivre au quotidien, car on ne gagne pas d’argent tout de suite en tant que danseur lorsque l’on sort de nulle part.
Après avoir enchaîné de nombreux petits jobs, je me donne les moyens pour arriver à mes fins, et ces petits jobs me motivent aussi à réussir car je ne vais pas passer ma vie à faire ces petits jobs pour survivre.

C’est vrai qu’il est parfois difficile de trouver sa voie pour certains, moi j’estime avoir la chance de savoir ce qui me plait même si je n’ai pas encore réussi là dedans, je pense qu’on est beaucoup en faisant quelque chose que l’on aime même c’est devenu difficile pour tout le monde. On est tous différents et donc on aspire à des ambitions différentes, je pense qu’il ne faut pas se mettre la pression au quotidien. On a le droit a l’erreur, on est tous humains mais il faut apprendre. Il ne faut aussi pas penser qu’on a été programmé pour faire une chose, on peut s’accomplir dans plusieurs domaines au cours d’une vie, tout est une question de compétences, il faut pouvoir se poser les bonnes questions :« Qu’est ce je sais bien faire ? » / « est ce que j’ai vraiment envie d’en faire mon métier ? » / et le plus important se donner les moyens d’y arriver, le travail il n’y a pas de secrets.

Envoyer des good vibes !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Une autre lecture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.