Ce que j’ai appris en voyageant seule

Voyager seul(e) - via MyPopLife.frLe 28 avril 2014, je m’envolais vers la ville de mes rêves, une ville dont j’étais tombée amoureuse en suivant des blogs, regardant et lisant tout ce que je trouvais dessus. Je parle bien évidemment de Chicago, ma ville coup de coeur.

C’est seule que j’ai entrepris ce voyage et ce n’était pas une décision évidente pour moi. Même si j’allais souvent à Londres seule, aller aux Etats-Unis en solo rentrait dans une tout autre catégorie pour moi.

J’ai décidé aujourd’hui de vous parler de mon expérience, pourquoi j’ai fait le choix de partir seule, les « problèmes » que j’ai pu avoir mais surtout ce que j’ai appris de ce voyage.

Pourquoi partir seul(e) alors que c’est plus sympa d’y aller avec des amis ?

J’ai décidé de partir seule parce que j’en avais marre d’attendre de trouver quelqu’un qui soit aussi intéressé par Chicago. C’est beaucoup plus facile de trouver un(e) partenaire de voyage si vous souhaitez aller à New York ou San Francisco, mais pour Chicago il n’y a personne.
Enfin si, il y a mister K. qui se disait intéressé mais quand je lui en parlais il disait « pas cette année ».
Pas cette année, pas cette année, oui mais moi ça faisait déjà 2ans que je trépignais d’impatience pour y aller !

Une chose que j’ai apprise de la vie, c’est qu’il ne faut pas attendre les gens pour faire les choses.

Si j’avais attendu que K. dise enfin « Chicago c’est cette année », je pense que j’aurais pu attendre longtemps (et il me semble qu’aujourd’hui il ne projette même plus d’y aller. Non ?).
Si on attend les gens, on ne fait pas grand chose et on passe à côté de la vie, d’opportunités, pour ne pas dire de ses rêves.
Bref, je me suis jetée à l’eau et c’est seule que je suis partie à Chicago. Je ne regrette pas cette décision !

Quelles sont les peurs/obstacles que j’ai rencontré lors de ce voyage en solo ?

Ma première peur concernant ce voyage aura été de prendre l’avion toute seule ! Rien qu’en y repensant je me dis que je suis complètement folle et que plus jamais je ne referais ça !
Je n’aime pas l’avion, pas du tout, et j’avais en plus fait l’erreur de prendre un vol avec escale car c’était moins cher. Grand mal m’en a pris… Seule dans un avion, seule dans un aéroport, personne à qui me raccrocher quand 2 imbéciles rigolent sur le bruit métallique que fait l’avion alors que le décollage a commencé (merci de ne pas faire de blagues du style : « l’avion va s’écraser » dans un avion !! Ce n’est pas drôle du tout !!).
Bref l’avion seule c’est hors de question pour moi, du moins pour un vol de plus de 2h.

Ma seconde peur je la doit au monsieur du contrôle, une fois à l’aéroport d’Ohare. Sa petite phrase « Be careful, there’s a lot of bad people in Chicago » m’a gâchée mes premiers jours. Certes c’était dans une bonne intention mais après mon épreuve de l’avion seule, j’étais épuisée moralement et et voilà que je débarque, seule, dans une ville dangereuse.
Bref, je pense que c’est surtout la fatigue de l’avion qui fait que j’ai mal réagi à cette phrase, et oui Chicago est la ville la plus dangereuse des États-Unis mais il suffit de s’informer sur les choses à faire, les coins vraiment  chauds à éviter et tout ira bien. La preuve, je suis revenue en 1 seule morceau.

La chose que je n’ai pas pu faire durant mon séjour, c’est de découvrir les soirées, aller dans un club de blues. Étant seule et étant une fille, une touriste dans une ville étrangère réputée dangereuse, je n’ai pas voulu prendre le risque.
Bref, c’est un point négatif du voyage en solo mais je pense que c’est propre à Chicago, que dans une autre ville, un autre pays, je me serais accordée une soirée.

Ce que j’ai appris de ce voyage

Ce séjour, avec des bas au début mais des hauts à la fin, aura été une très bonne expérience. Quand je regarde autour de moi, je ne connais pas beaucoup de monde (voir personne) qui ait fait la même chose que moi : partir seul(e).

Ce voyage m’a appris à être plus débrouillarde : eh oui, personne pour nous aider quand on coince sur quelque chose, pas d’épaule sur laquelle se reposer, personne pour demander un renseignement à sa place si on n’ose pas (si tu ne demandes pas, tu n’auras rien et ce n’est pas ce pourquoi tu es là). La phrase « On ne peut compter que sur soi » prend ici tout son sens.
Débrouillarde ça veut aussi dire indépendante, capable de prendre des décisions pour soi et être un peu plus créatif car il faut réussir  à s’occuper et quand on est seul ce n’est pas toujours évident d’avoir la motivation. Pourtant quand on veut, on peut.

avoir plus confiance en moi : si vous avez des doutes sur vos capacités, si vous ne vous croyez pas capable de faire quelque chose, croyez-moi, voyager seul(e) est un bon moyen de gagner un peu plus confiance en vous.
Si vous avez pu faire quelque chose durant votre voyage que vous n’osiez pas faire chez vous, dans la vraie vie, eh bien après votre séjour, vous pourrez le refaire. Vous l’avez déjà fait et vous avez même fait plus en partant seul(e) !

A surmonter mes peurs : bon d’accord j’ai toujours peu de prendre l’avion et je ne pense pas le refaire mais d’un côté je suis tellement fière de moi de l’avoir fait. La fierté c’est un sentiment important dans l’estime de soi. J’ai été plus forte que ma peur, même si pendant le vol c’était dur mais j’ai pu monter dans l’avion, je n’ai pas reculé.

A faire les choses que je veux : c’est l’avantage d’être seul(e), on peut faire ce que l’on veut, quand on veut. Parfois quand on part à plusieurs, ou ne serait-ce qu’à deux, il faut parfois faire des compromis, il faut faire plaisir à l’autre.
Il faut savoir se faire plaisir dans la vie et ne pas se priver. Alors oui, c’est bien de partir seul(e) au moins une fois.

 

Voyager seul(e) c’est la parfaite occasion d’apprendre à se connaitre, se découvrir, se dépasser.
J’aime visiter les musées, découvrir de nouveaux restaurants, j’aime m’émerveiller.
Je ne peux que vous conseiller de partir au moins une fois en voyage, loin, pour apprendre à vous connaitre un peu mieux.
Dans la vie on ne pourra pas toujours trouver quelqu’un qui ait les mêmes envies et ce n’est pas une raison pour se priver de faire les choses par peur d’être seul(e).

Envoyer des good vibes !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest1Share on Google+0Email this to someone

Une autre lecture ?

2 commentaires

  1. Bjr, je visite ton blog qui m’est bien utile.Je vais à chicago en solo pour 1semaine,la semaine prochaine.Plus j’avance et plus on me dit que c’est une ville dangereuse. Peux tu m’indiquer les choses et surtout les coins à éviter ?

    Merci de ton aide

    Laurene

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.